Combien de temps doit durer une séance de musculation ?

Une des questions qui revient souvent en salle est celle-ci : combien de temps dois-je passer par séance ? Si la séance est trop courte est-ce que j’aurais fourni l’effort nécessaire pour stimuler mes cellules musculaires ? Ou bien, si elle est trop longue est-ce que je risque de freiner ma progression ?

Toutes ces questions sont légitimes, et nous allons tâcher d’y répondre ensemble.

Suivre ses sensations

Tout d’abord, la première chose qui parait évident, c’est d’écouter son corps. En effet, en musculation il y a toujours des hauts et des bas, même après plusieurs années de pratique. Vous aurez toujours ces séances ou vous ne pourrez pas maintenir votre niveau habituel. Mal dormi, alimentation de moins bonne qualité, stress de la vie quotidienne, tous ces facteurs sont à prendre en compte lors de votre entraînement. Par conséquent, si vous sentez que vous ne serez pas performant à la salle inutile de s’attarder, travaillez peu mais bien, il serait bête de se blesser par pur égo.

En revanche les jours ou on se sent plus qu’en pleine forme, sentez vous libre d’augmenter la charge, et si à la fin de votre circuit vous vous sentez toujours d’aplomb, soyez libre d’ajouter un autre exercice. En fait, ce sport est dynamique il ne s’agit pas d’exécuter sa routine tel un robot et rentrer à la maison, adaptez vous à vos sensations !

Volume d’entraînement

Alors il s’agit là du nombre d’exercices, du nombre de séries et du nombre de répétitions que vous effectuerez durant votre séance. Vous l’aurez donc compris plus le volume est grand plus vous passerez du temps à la salle et inversement, si vous avez un faible volume vous finirez plus vite.

C’est pour cela que je vous remets le premier paragraphe en tête, écoutez votre corps !

Ainsi un volume trop grand peut mener à un surentraînement qui est totalement contre productif. En revanche un volume trop faible ne stressera pas suffisamment vos cellules musculaire afin de les développer. Vous avez donc compris que vous devrez donc trouver le volume d’entraînement qui vous convient le mieux.

Testostérone pendant l’effort

Lorsque nous commençons notre séance, nous secrétons de la Testostérone. Il s’agit d’une hormone anabolisante permettant le développement musculaire et la perte de graisse. Il a été révélé que son pic était atteint en moyenne au bout de 45 minutes d’entraînement. Par la suite la concentration de l’hormone aurait tendance à chuter laissant la place à d’autres hormones comme le cortisol et le glucagon. Ces dernières sont des hormones dites catabolisantes, c’est à dire qu’elles vont détruire les tissus musculaires afin d’en libérer du glucose. Cela étant dit il s’agit d’études sur plusieurs échantillons, le résultat en découlant n’est qu’une moyenne de l’ensemble des expériences faites. Vous l’aurez donc compris passé un certain temps à la salle nous passons en perte de masse car l’effort aura trop duré. Vous pouvez vous familiariser avec les hormones ici.

Pour finir

Vous comprendrez donc que le temps de votre séance vous sera propre, mais que passez un certain délais vous serez contre productif. C’est à vous de gérer votre temps en fonction de vos capacités et surtout de vos besoins, mais si je devais vous donner un chiffre je dirais que votre séance ne devrais pas excéder 1h20.

A lire aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne perdez pas le contact

Ne ratez pas notre actualité et les conseils, inscrivez vous à notre newsletter !