Les différentes hormones de la musculation

De prime abord lorsque l’on entend parler d’hormones en musculation on a tendance à penser, aux produits dopant, ces substances qui peuvent faire gonfler n’importe quel pratiquant.

Alors, détrompez-vous, cet article va vous parler des différentes hormones que notre propre corps est capable de synthétiser, ainsi que leurs rôles dans notre organisme.

1 | La testostérone

Sans doute la plus connue des hormones de la musculation, la testostérone joue un rôle dans la prise de masse musculaire ainsi que dans la perte de graisse. On dit d’elle que c’est une hormone mâle, mais on la retrouve aussi chez les femmes. Elle est essentiellement produite dans les gonades ( testicules et ovaires ). C’est une hormone dite stéroïdienne qui est dérivée du cholestérol, d’où l’importance de consommer des lipides de bonnes qualité et de manière conséquente ! En effet la sécrétion de testostérone est affecter par un manque de sommeil, le surentraînement et une alimentation peu structurée.

2 | L’hormone de croissance

Appelée également somatotrophine, elle joue un rôle dans la croissance et la multiplication cellulaire. C’est une hormone favorisant l’anabolisme protéique, elle facilite le développement musculaire, mais également la fonte de graisse grâce à sa fonction de mobilisation des réserves lipidique comme substrat énergétique. Elle est secrétée par l’antéhypophyse, et connaît un pic de sécrétion lorsque l’on est en sommeil profond. Là encore une preuve de la nécessité de bien gérer sa récupération et son sommeil.

3 | L’IGF-1 ou Somatomédine C

Elle stimule la synthèse protéique, donc le développement des muscles, mais joue aussi un rôle dans l’absorption du calcium au niveau des os, elle améliore donc la densité osseuse ! Elle est synthétisée par le foie, après que ce dernier ait été stimulé par l’hormone de croissance vue juste au dessous. Par conséquent l’IGF-1 est dépendante de l’hormone de croissance.

4 | L’insuline

L’insuline est une hormone hypoglycémiante, en effet elle joue un rôle dans la régulation de la glycémie en la diminuant mais également dans le stockage de l’énergie. Cette hormone est produite par le pancréas. Elle a pour but de stocker les glucides sous forme de glycogène et de graisse, on parle d’anabolisme. Néanmoins après un effort intense elle est utile pour la prise de masse musculaire si vous apportez les nutriments nécessaire (PROTÉINES et GLUCIDES) !

5 | Le glucagon

C’est une hormone hyperglycémiante, vous l’aurez donc compris, elle agit comme un antagoniste de l’insuline. Également produite par le pancréas, elle aura tendance à augmenter la glycémie par le catabolisme du glycogène, mais également de nos muscles et notre graisse afin de les utiliser comme substrats énergétiques. Cependant, la graisse sera utilisée en dernier, nous avons tendance à perdre notre masse musculaire avant notre tissus adipeux. C’est pour cela qu’il est primordial de respect ses besoins en macronutriments pour sauvegarder sa masse musculaire ! De plus, elle augmente en fin de séance, juste après le pic de testostérone.

6 | Le cortisol

L’hormone du stress ! Elle est produite les glandes surrénales Elle intervient en même temps que le glucagon en fin de séance d’où l’importance de gérer son temps d’entraînement. C’est aussi une hormone catabolisante, c’est à dire qu’elle va détruire les cellules musculaires et adipeuses, afin de permettre la synthèse de glucose ! Pas de panique, comme pour le glucagon, le cortisol dégrade le muscle, mais si vous avez une bonne alimentation et un entraînement efficace (temps / intensité / volume ) vous pourrez éviter les dégâts.

A lire aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne perdez pas le contact

Ne ratez pas notre actualité et les conseils, inscrivez vous à notre newsletter !