Comment manger en prise de masse ?

Devenir plus musclé est l’objectif de tout pratiquant de musculation. Cependant, la prise de masse peut s’avérer plus complexe qu’on y croit. En effet il se n’agit pas juste de manger énormément, tout en faisant attention à avoir beaucoup de protéines. Alors, comment manger en prise de masse ?

Comment faire ?

La prise de masse s’effectue par palier, en effet vous devrait calculer votre surplus calorique. C’est à dire qu’il faudra calculer votre maintenance, et y ajouter 500kCal afin de prendre en masse progressivement. Un gros différentiel entre la maintenance et votre surplus entraînera une prise de poids certes plus rapide, mais moins contrôler. Vous prendrez plus de gras et surtout votre peau se détendra plus vite et vous verrez des vergetures apparaître.

Quels apports en macronutriments ?

Pour une sèche nous avions vu ultérieurement, un apport de 40 % de glucides, 30 % de protéines et 30 % de lipides. Ici il s’agira d’augmenter l’apport glucidique et de passer environ ( oui nous sommes tous différents, il faut donc ajuster selon la réponse de notre organisme ) en 50/30/20. Pourquoi augmenter les glucides me demandez-vous ?

En prise de masse, les séances sont plus courtes mais plus violentes car les poids utilisés seront plus lourds et cela aura pour effet de consommer bien sur beaucoup plus d’énergie. Afin d’éviter un déficit énergétique lors de la séance et de puiser dans les muscles l’apport glucidique devra donc être plus important.

Peut-on manger ce que l’on veut ?

La première idée qu’on a tendance à se mettre en tête lors d’une prise de masse, c’est de pouvoir manger ce que l’on veut, car après tout on cherche à « grossir ». Pire idée à avoir…

Une nutrition saine et équilibrée est par conséquent, la base de ce sport ! En prise de masse, maintenance ou bien encore sèche vous devrez fournir à votre corps des nutriments de bonne qualité. Oubliez les pizzas, burgers, gâteaux et autres douceurs. Ils vous feront prendre du gras et augmenter votre sensibilité à la rétention d’eau.

Pour finir

Je ne me répéterai donc pas sur les aliments à privilégier, car ce sont les même qu’en sèche vous les trouverai ici. La seule chose qui devra varier, c’est donc votre apport calorique et votre manière de vous entraîner. Alors on y va franchement sur l’avoine !

A lire aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne perdez pas le contact

Ne ratez pas notre actualité et les conseils, inscrivez vous à notre newsletter !