5 choses à éviter absolument avant la musculation

Vous êtes enfin inscrit en salle de musculation, vous êtes enfin régulier, vous êtes enfin témoin de votre propre progression, mais vous pensez ne pas être au maximum de ce que vous pouvez faire. Comme nous le disons dans d’autres articles, il suffit d’un rien pour ralentir vos performances, voir même ruiner votre séance. Qu’il s’agisse d’alimentation, ou alors de la vie de tous les jours voici 5 choses à éviter avant de faire votre séance de musculation.

1 | Ne pas manger

Contrairement à ce que l’on pense s’entraîner à jeun n’est pas la meilleure solution pour attaquer les graisses. Il ne s’agit pas ici de faire un repas gargantuesque car dans ce cas la digestion vous prendra une bonne partie de votre énergie, mais d’apporter un minimum de carburant à votre système afin de lancer la machine. En effet si vous attaquez votre entraînement sans apport d’énergie, vos performances le feront ressentir et vous ne pourrez donc pas avoir l’intensité d’entraînement nécessaire pour atteindre vos objectifs.

2 | Manquer d’eau

Chaque entraînement induit une perte d’eau relative à chacun se traduisant par la sudation. En effet, la sueur permet d’évacuer la chaleur de notre corps. Un manque d’eau induit une moins bonne évacuation thermique. Ceci peut donc entraîner crampes, fatigues ou autres maux de tête et vous avez deviné, des baisses de performances non négligeables. Une technique un peu triviale pour déterminer si l’on est bien hydraté est d’observer la couleur de nos urines ( désolé, mais c’est un facteur physiologique à prendre en compte ). Pour faire simple, urines foncées = buvez encore, urines jaunes pâles voir translucides = bonne hydratation.

3 | Ne pas préparer sa séance

Celle-ci c’est la base de la musculation on en parle ici. Encore aujourd’hui quand j’entre dans le vestiaire de ma salle j’entends les petits nouveaux se parler et dire « Alors on fait quoi aujourd’hui ? ». SOYEZ ORGANISÉS ! Évidemment, une séance sans préparation ne mène à rien, vous allez vous disperser, perdre du temps et de l’énergie à brasser de l’air, et surtout ne pas progresser. Donc pour votre bien, planifiez chacune de vos séances de la semaine et surtout connaissez votre objectif ! Si vous êtes en sèche ou en prise de masse les poids, séries et répétitions ne sont pas les mêmes. Par conséquent, avant de commencer à vous entraîner, sachez pourquoi vous vous entraînez.

4 | Zapper l’échauffement

L’échauffement prépare votre corps à l’effort on en parle , vous voyez bien les tours de chauffes en course automobiles et bien là c’est pareil. Blague à part, un bon échauffement stimule l’afflux sanguin dans vos muscles et étire également vos fibres musculaires afin d’éviter les blessures. De plus, cela permet au liquide synoviale, responsable de la lubrification de vos articulations, de chauffer à fin de favoriser un meilleur glissement de vos articulations. Donc ne l’oubliez pas, il et le fondement d’une bonne séance et de votre progression.

5 | Ne pas être reposé

Qu’il s’agisse d’une nuit blanche ou d’une très mauvaise nuit, le repos et primordial. Du point de vu chimique vous avez besoin de sommeil pour stimuler la production hormonale. En ce qui concerne la partie cognitive, vous serez beaucoup moins concentré(e)s que si vous aviez bien dormi. Au final ces deux points se rejoignent sur le fait qu’un manque de sommeil induira un ralentissement de vos performances, et de votre développement musculaire, mais surtout un risque accru de blessure ! Alors pour progresser, dormez !

A lire aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne perdez pas le contact

Ne ratez pas notre actualité et les conseils, inscrivez vous à notre newsletter !