5 erreurs courantes à ne pas faire en sèche !

La sèche est une période assez difficile pour notre corps, mais également notre mental. En effet la diminution de nos glucides entraîne, de ce fait une plus grande fatigue. De plus, si l’on ajoute à ça des petites erreurs de gestion de notre diet, on peut vite se retrouver frustrer… Voici donc 5 erreurs courantes à ne pas faire en sèche.

1 | Ne pas calculer son déficit

C’est tout simplement la première chose à faire lorsque l’on souhaite préparer une sèche. En effet, comment perdre du gras sans connaître les calories que l’on doit ingérer ? Le plus important est de ne pas se retrouver en dessous du Taux Métabolique Basal, car cela serait contre productif et ralentirai votre perte de graisse. En effet beaucoup de gens pensent sécher en mangeant moins et en continuant à la salle. Il n’en est rien. Je ne le répéterai jamais assez, pour une sèche comme une prise de masse, calculez votre déficit, et votre gain !

2 | Ne pas peser votre nourriture

Cette erreur découle de celle ci-dessus. Une fois que vous avez calculé votre déficit, il ne s’agit pas seulement de regarder les kCal sur les emballages de vos aliments. Vous devrez gérer vos proportions en macronutriments, et par la suite calculer vos calories et grammages en fonction des Glucides, Lipides et Protéines. Par conséquent, c’est à ce stade que vous pèserez vos aliments pour avoir LA bonne dose calorique de votre journée.

3 | Vouloir perdre trop vite

Plusieurs mois à vous entraîner sans vous économiser, et à devoir être en surplus calorique. Cela devient vite éprouvant pour le moral et vous n’avez qu’une envie, c’est de voir les résultats de vos efforts rapidement ! Cependant, n’allez pas trop vite, faites un déficit de 300 à 500 kCal par rapport à votre maintenance, que vous réajusterez si il faut. En effet un trop gros déficit calorique peut choquer votre métabolisme, surtout après une période de prise de masse avec beaucoup de calories. Par la suite, en réponse à ce stress, votre corps aura tendance à retenir ses réserves afin de se mettre en mode « survie ». Et quelles sont ces réserves ? Vos cellules adipeuses !

4 | Arrêter les lipides

Certaines personnes se disent que pour perdre du gras, il faut arrêter d’en manger ! En effet, on pourrait comprendre la logique. Les lipides sont très caloriques, 1g de lipide vaut 9 kCal alors que les lipides et glucides 4 kCal. Le soucis réside dans le fait que les lipides jouent un rôle dans la synthèse hormonale, et la protection du système nerveux. Exemple simple : Plus de lipide = synthèse hormonale en chute = moins de Testostérone. Évidemment, sachant que cette hormone favorise le développement musculaire, et la perte de graisse, le calcul est vite fait…

5 | Arrêter les glucides

Les glucides sont notre principale source d’énergie. En période de sèche il convient de les réduire, mais de ne jamais les supprimer. Une suppression ou une baisse drastique de vos glucides entraînera une fatigue chronique, et un ralentissement de votre métabolisme. De ce fait, si votre métabolisme devient lent vous perdrez du gras beaucoup moins rapidement, et rendrez votre sèche moins efficace.

Pour finir

Finalement, une sèche demande beaucoup d’efforts. Qu’ils soient physiques ou encore mentaux, car de mon avis personnel, la partie la plus dure de la sèche est mentale. Réussir à maintenir sa diet dans les débuts est toujours frustrant. Cependant lorsque vous verrez les premiers résultats vous n’en serez que plus fier. Et après tout si c’était si facile d’avoir une définition musculaire impeccable sans en baver ça se saurait !

A lire aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne perdez pas le contact

Ne ratez pas notre actualité et les conseils, inscrivez vous à notre newsletter !