Quel entraînement et alimentation une fois son objectif atteint ?

Après des jours, des semaines, des mois, des années d’entraînement. Vous y êtes enfin arrivé ! Vous avez enfin le corps dont vous rêviez et que vous méritez. Cela-dit, une question tourne encore et encore dans votre tête : « Est-ce que je dois m’entraîner et manger aussi strictement ? ». Rassurez-vous la réponse est non, mais il a quand même des détails à respecter que nous allons voir ensemble.

Calculer à nouveau vos besoins calorique

Ici il s’agira avant tout de recalculer votre TMB et votre maintien. En effet si vous avez perdu beaucoup de poids ou au contraire si vous en avez gagné, vos besoin en calories fluctueront petit à petit au cours du temps. Il ne faudra dont calculer aucun déficit, gain, mais au contraire se référer à sa valeur de maintenance.

Maintenance = TMB x Coefficient d’entraînement hebdomadaire. (tous les détails sont ici)

Entraînement

Pour ce qui est de l’entraînement vous n’avez plus besoin de choquer le muscle de manière intensive. Garder un poids suffisant pour travailler de manière efficace afin de créer une bonne tension dans le muscle. Le but étant ici de stimuler la fibre musculaire afin de lui faire comprendre que la masse musculaire actuelle est nécessaire à votre activité. Effectivement, si vous soulever sans ressentir d’effort, la fibre musculaire perdra en volume. Nos muscles sont gourmands en énergie. Par conséquent notre métabolisme les surveille de prés et si il se rend compte que l’on a une masse musculaire supérieur à nos besoins, les fibres diminueront…

Alimentation

Alors ici se trouve le piège, car en musculation l’alimentation joue sur 80 % du résultat. On aurait tendance à se dire qu’on se faire un peu plus plaisir qu’avant non ? Cela semble logique, en effet si je suis moins stricte à la salle cela voudrait sans doute dire que je peux manger un petit peu plus de pizza ou de burger.

Cette erreur se retrouve assez souvent, reprendre une alimentation riche en glucides…

Pour vous guider, repenser à la première partie de cet article, à savoir le TMB ! En effet qu’il s’agisse de maintenance, de sèche ou de gain vous devrez toujours connaître vos besoins caloriques et ce qui en découlera sera le calcul de vos macronutriments. Personnellement je suis pour une répartition Glucides/Protéines/Lipides de type 40/30/30

Pour résumer

En clair lorsque l’on est en phase de maintien, on recalcule ses besoins caloriques et ses macronutriments, on peut se permettre d’être moins agressif sur la fibre musculaire lors de l’entrainement, mais l’alimentation quant à elle restera telle qu’elle est, car une bonne nutrition est le fondement de ce sport.

A lire aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne perdez pas le contact

Ne ratez pas notre actualité et les conseils, inscrivez vous à notre newsletter !